top of page

Pensées mortifères

On parle beaucoup de sa responsabilité climatique, écologique et je rebondis en pensant à sa responsabilité de PENSER!


Pensées à effet de stress

Les pensées mortifères, êtes-vous familier avec cela?

A force de cogiter on créer des empreintes "toxiques" comme un nuage gris dans l'air. C'est une énergie polluée qui va nous impacter et aussi qui va potentiellement aller s'accrocher aux personnes et aux objets. Ça vaut pour les râleries, ruminations, lorsque l'on cache ses émotions, qu'on montre un autre visage que le sien, le refoulement émotionnel, tout cela créé des pensées mortifères pour l'environnement.

A quel moment est-ce que nos pensées deviennent polluantes ? Il y a différentes explications, parmi elles :

- déséquilibre intérieur,

- manque d'estime de soi,

- problématique identitaire,

- ce sont des pensées qui ne génèrent pas d’action de correction,

- on n’a pas envie de corriger la situation ou on pense qu’on ne peut pas la corriger,

- l'anticipation d'une situation,

- l'anxiété,

- l'incertitude

Quelques conséquences:

- auto-aggravation des émotions

- baisse de l’humeur à plus long terme

- crise d'angoisse / panique

- altération de notre lien relationnel

- hyper-réactivité

Que faire alors?

- Prendre conscience des « Je n’aurais pas dû », « Je suis incapable de… », « Ça ne va jamais marcher », « Ça ne va pas s’arranger »… et enclencher un processus bienveillant envers soi-même

- Prendre du recul et observer la situation "si quelqu'un est dans cette situation, que pourrais-je lui conseiller, comment le rassurer"

- Garder en conscience ses propres tendances de rumination - "ce qui est vu perd de l'importance"

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page